Le métier de « Concepteur Vendeur cuisine » fait une entrée remarquée dans notre convention collective

L’accord de branche du 14 mars 2018 relatif au métier de concepteur vendeur cuisine, a été étendu le 29 mai 2019 avec parution au journal officiel le  4 juin 2019.  Cette extension fait entrer officiellement ce métier dans les emplois repère de notre convention collective.

Une grille de classification qui reconnaît la complexité du métier : Cette entrée dans les emplois repères s’accompagne d’une grille de classification qui s’imposera désormais aux  entreprises relevant du champ de la convention collective nationale : « Commerces et Services de l’audiovisuel, de l’électronique et de l’équipement ménager » dont Darty fait partie.

La classification de ce métier ira du Niveau III échelon 1 au niveau IV échelon 2. En comparaison, la grille par exemple de DGO au 1er avril 2019 allait du niveau I échelon 2 au niveau III échelon 1 pour finalement monter au 1er mai 2019  jusqu’au niveau III-2 suite aux NAO.

En positionnant ce métier aussi haut dans la grille de classification, les négociateurs de branche ont ainsi pris en compte la complexité de ce métier.

Classification plus haute pour un salaire minimum plus haut

Cette classification plus haute permettra un revenu minimum plus haut ainsi qu’une prime d’ancienneté un peu plus haute puisque le salaire de référence pour  son calcul est le salaire minimum conventionnel correspondant à sa classification.

Il peut y avoir une influence sur la prime de fin d’année suivant les accords en vigueur dans chaque filiale. Par exemple, pour DGO, entre 1 an et 2 ans d’ancienneté, la PFA est de 80% du fixe ou de 80% du minimum conventionnel. L’incidence sera néanmoins fortement atténuée puisque les fixes des concepteurs vendeurs cuisine ont  bénéficié d’une augmentation de 650 euros lors des dernières NAO (avec reprise du même montant sur le variable), les plaçant presque au minimum conventionnel.

Hormis les incidences décrites plus haut, les salaires devraient au final peu bouger parce que même avec une classification plus haute la rémunération actuelle est souvent en moyenne au-dessus des salaires minimas conventionnels.

Une certificat de qualification professionnel (CQP) valorisé à 750

Cet accord de branche valorisera également les personnes qui auront obtenu le certificat de qualification professionnel « concepteur vendeur cuisine »par une prime de 750 euros et la garantie d’un positionnement minimal au niveau III-2 si on n’est nouvel entrant dans ce métier ou dans le métier depuis moins de 5 ans et au niveau minimal III-3 si on est dans le métier depuis au moins 5 années (voir article 3 de l’accord).

Comment passer de l’ancienne classification à la nouvelle ?

A notre sens, cela devrait faire l’objet à minima d’une concertation entre les organisations syndicales et l’entreprise. C’est ce que nous demanderons à l’entreprise.

A suivre…

U