ORDONNANCES MACRON, C’EST TOUJOURS NON !

Appel à la grève et à la mobilisation le jeudi 21 septembre 2017

Le 12 septembre, les salarié-e-s ont réaffirmé leur exigence pour un droit du travail porteur de justice sociale et de progrès. Ils ont refusé des ordonnances libérales de Macron inspirées par les exigences du MEDEF et des patrons depuis des décennies ; exigences qui n’ont jamais supprimé le chômage et la précarité.

Les 200 manifestations, avec près de 500 000 personnes, sont aussi le reflet de nombreux arrêts de travail dans les entreprises, dans les magasins. Partout, pour la jeunesse, les retraité-e-s et les salarié-e-s, c’est bien l’urgence de plus de justice sociale qui s’est exprimée, ainsi que le refus de l’exploitation, grâce au renforcement des droits et des garanties collectives. Cela passe aussi par l’amélioration significative des conditions de travail et de véritables augmentations de salaires.

La Fédération CGT du Commerce, des Services et de la Distribution et la CGT vont poursuivre leur travail d’information et de mobilisation sur les ordonnances Macron et les dangers qu’elles contiennent en termes de remise en cause des droits et des conditions de travail.

LES ORDONNANCES MACRON : UNE RÉGRESSION SOCIALE ACCRUE ET ASSUMÉE

• Renvoi à l’entreprise de la quasi-totalité des droits sur le travail de nuit ; sur le recours au CDD ; sur les « conditions et conséquences » de la rupture du CDI ; sur la santé et la sécurité ; sur les salaires -décentralisation de la négociation- ; sur l’emploi -part du salaire perçue lors de la mise en chômage partiel négociée dans chaque entreprise-, etc.

• Plafonnement des indemnités en cas de licenciement.

•Extension du référendum pour faciliter l’adoption d’accords d’entreprise à l’initiative de l’employeur.

• Redéfinition du rôle de l’accord de branche et réduction de leur nombre pour tendre à la « moins-value » sociale.

• Regroupement des instances représentatives, disparition des CE, CHSCT et DP : remise en cause du rôle du CHSCT, de sa personnalité juridique qui lui permet d’aller en justice, de faire des enquêtes ou de diligenter des expertises (par exemple sur les risques psycho-sociaux, les violences sexuelles, etc.), missions du CHSCT financées sur le budget du CE, baisse du nombre d’élue-s, et suppression des instances de proximité, les DP et les CHSCT.

La Fédération CGT du Commerce, des Services et de la Distribution et la CGT encouragent et impulsent toute dynamique de rassemblement avec toutes les organisations syndicales et de jeunesse. Notre ambition reste de construire des mobilisations encore plus fortes pour s’opposer à toutes les régressions sociales du Gouvernement Macron. Dès à présent, LA FÉDÉRATION CGT DU COMMERCE, DES SERVICES ET DE LA DISTRIBUTION APPELLE À LA MOBILISATION ET À LA GRÈVE LES PLUS LARGES POSSIBLE LE 21 SEPTEMBRE PROCHAIN. TOUS ENSEMBLE DANS LA MOBILISATION !
ORDONNANCES MACRON, C’EST TOUJOURS NON ! Appel à la grève et à la mobilisation le jeudi 21 septembre 2017
Fédération CGT Commerce, Distribution & Services – 263 rue de Paris – Case 425 – 93514 Montreuil Cedex Tél : 01 55 82 76 79 – Fax : 01 55 82 76 86 – fd.commerce.services@cgt.fr – http://www.commerce.cgt.fr

Tous les salariés peuvent participer à ce mouvement, le mot d’ordre étant national.

télécharger le tract fédéral