Les salariés ne doivent pas payer la crise

Bien que la situation de crise sanitaire que nous vivons soit inédite, cette dernière ne doit pas non plus constituer un effet d’aubaine pour la direction du groupe Fnac Darty. Interrogé sur France Info, suite à un communiqué de la CGT, le PDG du groupe Enrique Martinez a déclaré que dans un premier temps la rémunération des salariés du groupe se trouvant en chômage partiel serait de 100% sans préciser la durée de ce premier temps.


Les cafouillages qui ont suivi au niveau de la paye, laissent à penser que cette décision n’était pas préméditée…


Alors que le comité de groupe ainsi que les CSE des différentes sociétés Fnac Darty doivent se réunir, les salariés du groupe sont dans l’expectative. En effet ces derniers comprendraient mal que le groupe continue de verser des dividendes aux actionnaires, pendant que les salariés confinés devraient se contenter d’une paye amputée, et que les salariés de la logistique continuent de risquer leur santé et celle de leurs proches pour assurer la continuité de l’activité.


Dans un contexte où va bientôt s’ouvrir une négociation sur l’application des ordonnances en matière de congés payés dans la branche de l’équipement ménager, nous exhortons la direction à continuer une politique sociale solidaire envers les salariés et à ne pas faire payer la crise aux travailleurs, en versant notamment l’intéressement et la participation aux échéances habituelles.

Contact presse:
Marie-Hélène Thomet
Secrétaire Fédérale CGT
Commerces et services
06 85 54 82 44

Téléchargez-ici, le communiqué de presse